Le mot coach vient directement de l’anglais qui signifie : entraîneur. Originellement, c’est la personne chargée de prendre en main une équipe de joueurs pour le guider, l’entraîner et l’éduquer pour donner une cohésion totale entre les joueurs lors d’un match sportif. L’objectif du coach étant d’obtenir la victoire finale. Découvrez les avantages d’une formation professionnelle sur mentorys.fr.

Un vocabulaire spécifique

Le mot coach est sorti du monde des sports pour faire son entrée dans l’univers professionnel et des entreprises (mais dont le sens d’entraîneur tient encore et toujours) pour prendre des noms comme : médiateur, mentor, accompagnateur, coaching, conseiller, consultant. Il désigne toute personne physique qui prend en charge une autre (un assisté) et qui est le responsable du développement humain, sportif, professionnel et quelques fois même spirituel de l’assisté.f

C’est le coach qui prend en main l’ascension professionnelle et personnelle de son client, tous les jours jusqu’à l’acquisition d’une indépendance complète de celui-ci. Le coach est donc obligé d’être un fin psychologue, médiateur, formateur, mais aussi être un meneur d’hommes.

Apprendre à commencer une nouvelle vie

Le coach ou accompagnateur guide le client tout au long de sa vie, il ne s’agit pas seulement d’un entraînement physique, mais d’un apprentissage sur tous les plans : émotionnel, sportif, professionnel pour toute sa vie, en sorte qu’un coach peut être gratifié d’un substantif très clair : « accompagnateur professionnel de vie ».

Ce mot d’accompagnateur professionnel englobe toutes les activités que son client a besoin pour vivre décemment, pour profiter pleinement de toutes ses facultés (mentales, physiques et spirituelles), à enlever les doutes et les appréhensions apportées par le stress et le mal-être d’une vie peut-être meurtrie par des traumatismes et expériences malheureuses.

Comment l’accompagnateur opère-t-il ?

En tant que professionnel du métier, un accompagnateur est accrédité d’outils de travail qui lui sont nécessaires pour le bon aboutissement de ses tâches : faire en sorte que son client soit en quelque sorte « réformé », c’est-à-dire être en mesure de vivre seul sa vie avec de nouveaux espoirs et d’expériences.

Il emploie généralement : une programmation neuro linguistique, qui vise à placer en confiance l’assisté en cas de communication avec autrui, il pratique aussi l’auto hypnose, qui pousse son client à revoir les appréhensions passées et à les remémorer afin de modifier son comportement dans le futur, et l’ennéagramme un procédé qui incite l’assisté à travailler et à mettre en valeur les atouts en sa possession pour atteindre un objectif.